3 filles, 4 gars qui font du CrossFit

Alors que les CrossFit Games s’amorcent, nos membres CrossFit ne prennent pas de pause. Têtes penchées, ils continuent à s'entraîner.

Découvrez-en quelques-uns (malheureusement nous ne pouvions tous les interviewer) via de brèves entrevues. Vous verrez, ils ne sont pas tous nés Crossfitteurs...

Petite note, la fréquence hebdomadaire indiquée correspond à l'usage du CrossFit. La plupart de ceux-ci fréquentent le Studio en accès libre également pour compléter.

PATRICIA_THUMBNAIL.gif

PAR: PATRICIA HOUDE
ENTRAÎNEUR-KINÉSIOLOGUE


STÉPHANIE BENDER | 31 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS 2 ANS
3 À 4 X / SEM

TCC_6296.jpg

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Stéphanie (S pour la suite): Je faisais les cours de groupe chez Locomotion et mon mari, les cours de CrossFit. Je parlais souvent de vouloir lever des poids, être plus forte, mais j’étais trop gênée de m’entraîner solo. Mon mari m’a suggéré d’essayer le CrossFit, puisque c’était un mélange de mouvements dont certains utiles pour le développement de la force.

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer?

S: Je pensais qu’il fallait déjà être forte et en forme pour faire du CrossFit. J'étais très anxieuse au début et je ne voulais pas faire les cours si mon conjoint n’était pas avec moi. Je me comparais beaucoup aux autres et me mettais une pression importante pour performer. Après quelques semaines, je me sentais plus à l’aise et j'ai commencé à me présenter seule. Pour aider, je regardais le WOD avant d’arriver pour me préparer mentalement.

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

S: Je recommanderais le CrossFit à tout le monde. Les workout peuvent être adaptés en fonction de la condition physique, des capacités de la personne; ce qu'on appelle le scaling dans le jargon. Les gens qui participent aux cours de CrossFit varient en âge, sexe et poids. On réussit tous à terminer! De plus, les WOD (Work Out of the Day) changent tous les jours, ce qui est bon pour les personnes qui s’ennuient de toujours faire le même entraînement ou les mêmes mouvements.

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

S: Ce n’est pas nécessaire d’être méga en forme pour essayer le CrossFit ou d’être à l’aise avec tous les mouvements. Les coachs sont là pour nous montrer et répondre à nos questions. Ils nous aident aussi à adapter les exercices en fonction de notre condition physique et/ou de nos blessures. Il faut mettre de côté les idées préconçues, notre ego, et essayer un cours, compléter un WOD. On se surprend de l’effort et de l’intensité que l’on peut fournir. Dans la foulée, difficile de ne pas s’«autoféliciter».

Dans une optique personnelle, je remarque et savoure la progression des deux dernières années. Je note aussi le plaisir que j'ai à m'entraîner et à me fixer des objectifs. Le tout a un impact positif dans ma vie. J’ai plus de confiance en moi-même.

P: Une réussite dont tu es fière?

S: Mon inscription aux Opens pour la première fois en 2018, malgré mes insécurités! Je pourrais ajouter la perte de poids (30 lb) et avoir été en mesure de demeurer active tout au long de ma grossesse.


PATRICK DOYLE | 50 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS + DE 5 ANS
3 À 4 X / SEM

PATRICK_DOYLE_COMPETITION.jpg

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Patrick (PA pour la suite): Ma conjointe!

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer?

PA: Certainement! Je croyais l’environnement très compétitif. J’ai compris que ça se joue davantage avec moi-même qu’avec les autres. Par ailleurs, j'avais une préférence marquée concernant l'entraînement. Je ne sais pas si tu as souvenir, mais lors de mon évaluation, notre première rencontre, je t'ai clairement dit: «Moi, j'aime pas m'entraîner!»

P: J'ai souvenir! Tu étais mon premier client à mon arrivée au Studio. Ouch! On est ailleurs aujourd'hui! Je pense que tu as trouvé chaussure à ton pied dans le département «entraînement».

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

PA: J'ai eu des débuts difficiles, une hernie discale que je traînais n'a pas aimé la discipline. En utilisant le CrossFit, en travaillant le gainage, mon core s’est grandement amélioré et aujourd’hui j’ai un dos en meilleure santé qu’avant cette blessure. J’ai aussi la meilleure posture de toute ma vie. Au finale, je recommande pour tous! À 77 ans, mes parents en font et ont la chance de t'avoir comme entraîneur!

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

PA: Beaucoup de plaisir, une belle communauté, de nouveaux amis, une meilleure santé, le dépassement de soi, une hygiène de vie et une attitude positive face aux difficultés/défis qui se présentent.

P: Une réussite dont tu es fier?

PA: De façon générale, oser participer à des compétitions. Sinon, de façon plus précise, à mon premier Open au Studio, j’ai réussi à terminer un défi sous les 40 min - 39 min 33 sec pour être précis. Le tout sous les applaudissements de tous dans la salle. J'étais plutôt fier!



STEPHANIE_G_DU.jpg

STÉPHANIE GAGNON | 44 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT + DE 5 ANS
3 À 4 X / SEM

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Stéphanie (S pour la suite): Je suis membre au Studio depuis 2008; je m’entraînais alors déjà (en salle et en cours de groupe) afin de garder la forme sans grande assiduité. Lorsque le CrossFit débute au Studio, je ne savais pas du tout ce que c’était. Je m’y suis lancée en me basant sur la promesse d’intensité, de diversité, de nouveauté et de dépassement de soi. Les petits groupes de 12 personnes max étaient également un attrait.

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer?

S: Je ne savais pas dans quoi je m’embarquais. Je craignais de ne pas être à la hauteur. Il faut dire que le fait que le Studio en était à ses débuts m’a encouragée. Je me disais que nous serions tous au même niveau (ou presque). J’ai ensuite lu plusieurs articles pour me renseigner davantage, connaître le jargon et les mouvements.

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

S: Pour tous ceux qui désirent de la diversité et de l’intensité. Les images «gros bras» ou «mort à terre» en faisant un WOD sont surfaites. Il ne faut pas s’arrêter à ça! Le choix de bons coachs et du box est primordial; j’en ai vu plusieurs lors de mes voyages, des très bons comme des très mauvais!

S: J'ouvre une parenthèse, l'un des avantages du CrossFit est qu'il est possible d'en faire partout. Comme mon travail m'amène à voyager beaucoup, je garde le rythme avec le CrossFit. La communauté «mondiale» permet l’accueil de visiteurs de passage. Je trouve toujours un endroit où faire un WOD lors de mes déplacements. Même que j’ai mes endroits préférés où je retourne quand j’ai la chance et où les coachs et athlètes me saluent par «Hey Steph! What’s up!». Je ferme la parenthèse en vous lançant des fleurs. Il est difficile d’arriver au niveau de coaching/encadrement que nous avons chez Locomotion. Je n’ai rien vu d’aussi bien jusqu’à présent!

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

S: Le CrossFit est en quelque sorte mon exutoire quotidien. Mon heure (parfois 2h) de CrossFit est sacré et à moins d’un empêchement majeur, je me fais un devoir de conserver cette discipline. Ça me fait un bien fou d’avoir ce moment dans la journée où je ne pense à rien d’autre.

P: Une réussite dont tu es fière?

S: Je suis fière de continuer à progresser malgré l’âge et surtout de ma discipline. Malgré un horaire chargé, je m'entraîne de 5 à 6 fois par semaine (dont 3 à 4 WOD). Ça serait si facile de dire: «Je n’ai pas le temps ou l’énergie aujourd’hui.» Je ne pensais jamais me rendre là un jour, moi qui n’étais pas hyper disciplinée côté entraînement auparavant. Chaque jour apporte sa petite victoire. Aujourd'hui, 2 x triple under! Yé!


Jeoffrey Halter | 33 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS 17 MOIS
4 À 5 X / SEM

JOEFFREY_HALTER_NOTES.jpg

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Joeffrey (J pour la suite): Je ne connaissais rien à ce sport, je m’entraînais seul sur une plateforme d’haltérophilie et je regardais de temps en temps vers la zone CrossFit, sans plus. En janvier 2017, Yan et Martin m’ont parlé du CrossFit et de l'Open, ouvert à tous. Je me suis inscrit et l’aventure a démarré directement avec le 17.1 (première épreuve des Opens 2017). La grande communauté qui gravite autour du CrossFit, la façon de s'entraîner différente, l’énergie du groupe a fait le reste du travail.

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer ?

J: Non, car je ne connaissais rien de cette discipline. C’était tout nouveau, tout beau, comme on dit. Avec le temps et l’expérience acquise, j'en retire que du positif. C’est grâce au 17.1, à l’intensité qu’il fallait déployer et au nombre de répétitions à faire, que j’ai entrevu l'apport que cette façon de s'entraîner avait. Sans oublier l’aspect motivation, avec des défis en quantité!

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

J: Je le recommanderais pour tout le monde, jeunes et moins jeunes, de 9 à 99 ans. Pour toute personne qui désire être plus en santé, être plus en forme, avoir plus de tonus et changer en mieux. Je conseillerais le CrossFit pour sa méthode basée sur les aptitudes de chaque individu. On peut parler de scaling dans le domaine. Il est possible d'optimiser, d'ajuster l’exercice à réaliser pour n’importe qui. Que l'on parle de force, d’endurance ou de mobilité, en s’assurant de garder un niveau de challenge et une bonne intensité, l’entraînement est stimulant et assure la progression.

J: J'adore aussi l’intensité; tout donner sur un très court laps de temps. Puis finalement, pour la grande famille CrossFit: le travail de groupe, l’énergie, les rires et les encouragements. Tout ça donne la force de se dépasser.

J: Dans mon entourage, j'encourage un maximum de personne à suivre l'entraînement à haute intensité, à pratiquer ce sport de groupe, à choisir une meilleure hygiène de vie.

P: De façon générale que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

J: Une vie saine et équilibrée. Le CrossFit n’est pas que de l'entraînement polyarticulaire, c’est un mode de vie à part entière! J’ai découvert beaucoup de choses que ce soit dans l’alimentation, la discipline. Le tout m’a amené à faire de bons choix, à mieux me connaître. Ça m’a aidé à atteindre des objectifs physiques et mentaux, à avoir une meilleure énergie.

P: Une réussite dont tu es fier?

J: Une question difficile pour moi. Grâce au CrossFit et aux personnes qui m’entourent à la salle (entraîneurs et membres), j’ai accompli beaucoup de choses qui ne me semblaient pas atteignables. L’être humain et incroyable!

J: Si je dois en nommer une, je suis fier du chemin que j’ai entrepris avec toi depuis novembre 2017. La discipline qui m’a permis de perdre 11.2% de matière grasse en 7 mois. L’entraînement personnalisé et un suivi rigoureux y sont pour beaucoup.

J: Je garde en tête ta phrase. Elle restera avec moi et je la partage avec tout le monde: «Le sport ce n’est pas 50 % à la salle et 50% à la maison: c’est 100% à l'entraînement et 100% à la maison, pour 100% de résultats!»



JP_MARCEAU.jpg

JEAN-PHILIPPE MARCEAU | 32 ans
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS 3 ans
2 X / SEM

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Jean-Philippe (JP pour la suite): Premièrement, j'étais curieux de voir la dynamique d'un cours de groupe. Je n’en avais jamais fait auparavant. De plus, je trouvais que cela semblait complet et complexe (dans le bon sens) comme entraînement.

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer?

JP: J'avais un peu dans la tête l'approche «entraînement militaire», bootcamp, mais j’ai découvert une ambiance motivante qui aide à se surpasser.

P: Quels sont tes objectifs à court/moyen/long terme?

JP: Mes objectifs sont plus côté long terme. Un rythme actif de vie qui me permettra de m'améliorer, de bien vieillir et de pratiquer mes passions en dehors du gym.

P: Pourrais-tu me décrire dans tes mots ce que veut dire le scaling en CrossFit?

JP: Je répondrai «adaptation». Le scaling est une façon d'ajuster un mouvement ou la charge en fonction de la condition physique de la personne. Très utile au début.

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

JP: J'en retire une progression positive de ma condition physique ainsi qu'une source de motivation sans fond.

P: Une réussite dont tu es fier?

JP: Avoir perdu 50 lb, il y a déjà presque 10 ans, et ne pas les avoir repris!


Karine Naja-Ajam | 36 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS 16 MOIS
4 À 5 X / SEM

KARINE_MUSCLE-UP.jpg

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Karine (K pour la suite): J’étais arrivée à un moment où j’avais besoin de nouveaux défis. La musculation ne remplissait plus ce besoin de challenges ni de variété.

P: Avais-tu des appréhensions, des idées préconçues avant de commencer?

K: J'ai un historique de blessures et de douleurs aux épaules, j’avais peur de me blesser et je me demandais si le CrossFit allait me convenir. Après consultation avec mon médecin, j’ai eu le go. Aujourd’hui, mes épaules sont plus en santé et surtout plus stables.

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

K: Pour une meilleure santé, pour un corps qui bouge mieux et pour avoir plus d’énergie. C’est vraiment un sport pour tous, peu importe le niveau! Tout est modifiable, ajustable, peu importe la condition physique.

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

K: L’humilité, la patience et une meilleure force mentale. Ce n’est pas toujours facile, des fois on veut tout réussir tout de suite, mais j’apprends à mettre mon ego de côté, à être patiente et faire confiance au processus. Ma force mentale s’est aussi améliorée. Il y a des journées où le cerveau lâche bien avant le corps, j’apprends à travailler cet aspect. Tout ça se transpose dans ma vie de tous les jours et m’aide à faire face aux différentes situations et multiples stress qu'apporte le quotidien.

P: Une réussite dont tu es fière?

K: Mon premier handstand push-up! J’avais une peur/phobie de me retrouver la tête vers le bas et maintenant, après 4 mois de travail, je peux faire cet exercice. Tu y as cru alors que je n’y croyais pas moi-même! Toute une réussite!


 Aurel Wisse | 55 ANS
PRATIQUE LE CROSSFIT DEPUIS + DE 3 ANS
2 À 3 X / SEM

AUREL_LIFT.jpg

Patricia Houde (P pour la suite): Qu’est-ce qui t’a amené à faire du CrossFit?

Aurel (A pour la suite): Je m’entraînais déjà cinq fois par semaine 40 à 60 minutes sur le rameur. Or, avec l'âge, on perd de la masse musculaire et de la flexibilité. Le CrossFit est un sport très complet qui demande de travailler à la fois l’endurance musculaire et cardiovasculaire, la force et la flexibilité, ce qui amène à une meilleure santé globale et une bonne prévention des blessures et fractures. J'ai donc remplacé quelques séances par semaine avec le CrossFit.

P: Avais-tu des appréhensions/idées préconçues avant de commencer?

A: La seule idée préconçue était que les entraînements seraient courts et intenses. C’est vrai qu’ils sont, en général, intenses et courts. Ce qui m’a agréablement surpris est qu’on bénéficie toujours d’une bonne période d’échauffement et de préparation technique, dirigée par des entraîneurs professionnels, du moins au Studio Locomotion.

P: Pourquoi recommanderais-tu le CrossFit? Pour qui?

A: Le CrossFit est, selon moi, le sport le plus complet. On y travaille toutes les parties du corps, ce qui a l’avantage de contribuer à maintenir une santé globale. Il y a beaucoup de mouvements à apprendre et de voir son progrès suite à un effort soutenu contribue également à la confiance personnelle et à une bonne santé mentale.

A: Le CrossFit est un sport pour tous. C’est le seul sport que je connaisse où les athlètes qui commencent peuvent s’entraîner à côté d’athlètes avancés sans être jugés ou regardés de haut. Chacun détermine son niveau de compétitivité et ce qu’il veut atteindre dans un entraînement, l’objectif de fond restant de donner son maximum et de sortir de sa zone de confort. À la fin de l’entraînement, tous les participants se félicitent pour l’effort déployé.

P: De façon générale, que retires-tu du CrossFit aujourd’hui?

A: Le CrossFit me permet de rester en bonne santé physique et mentale. Je suis de toute évidence en meilleure forme aujourd’hui qu’il y a trois ans. La multitude de mouvements à apprendre et à améliorer est une source inépuisable de défis atteignables avec un bon effort et ainsi une source de fierté et d'accomplissements.

P: Une réussite dont tu es fier?

A: Mon premier muscle-up aux anneaux en juillet 2017.



UNE VISITE POUR TRANCHER

Vous pouvez nous écrire - visite@studiolocomotion.com - en nous mentionnant vos disponibilités ou encore remplir le bref formulaire ci-dessous.

PRÉNOM, NOM *
PRÉNOM, NOM
DITES-NOUS QUAND VOUS SERIEZ EN MESURE DE PASSER. SINON, LIBRE À VOUS DE NOUS DONNER PLUS D'INFORMATIONS SUR VOTRE DÉMARCHE, CE QUE VOUS RECHERCHEZ, VOS OBJECTIFS.
CELLULAIRE
CELLULAIRE
OPTIONNEL, MAIS SI VOUS COMPLÉTEZ, NOUS COMMUNIQUERONS AVEC VOUS VIA SMS.